La vie c'est un chemin?

Vivre est un chemin. Nous sommes tous des disciples dans la vie. Et le chemin pour un disciple n'est pas d'être victime de la situation mais disciple de la situation. Autrement dit, d'en tirer l'enseignement pour évoluer sur son chemin...

La vie est un processus dont on ne connaît ni les ressorts ni les conséquences.

Aborder les événements avec l'oeil du sage qui observe plutôt qu'il ne juge est l'idée de cette vidéo.

Cette idée est incarnée par le "May be" (peut-être) du vieux fermier chinois qui n'interprète les événements qu'à l'aune de leurs conséquences.

La vie c'est quoi?

Aldebert nous ramène à l'essentiel au travers de cette magnifique chanson. 

"C'est quoi l'émotion? C'est l'âme qui s'allume.

C'est quoi un compliment? C'est un baiser invisible.

C'est quoi le bon temps? C'est ta main dans la mienne.

C'est quoi l'enthousiasme? C'est des rêve qui militent.

Et la bienveillance? Des anges qui s'invitent."

La vie, c'est tous ces petits moments du quotidien auxquels, souvent, on ne prêtent plus attention.

La vie c'est quand?

En musique, Bigflo et Oli nous incitent à tenter notre chance, à OSER l'aventure de la vie.

Alors oui, quoi qu'il arrive, tenter sa chance c'est déjà ne pas regretter de l'avoir laisser passer...

Au pire, qu'est ce qui se passerait si je tentais?

Le deuil et ses étapes

Le deuil = processus qui mène par plusieurs étapes à une reconstruction intérieure.

C'est un processus de guérison qui se fait à l’instar d’une plaie qui laissera de toute façon une cicatrice à jamais et dont la finalité est d’amener à la présence intérieure.

Au travers de cette conférence, le passionnant psychiatre Christophe Fauré décrit les étapes et les dimensions du deuil nécessaire à la reconstruction.

Malheureusement, et trop souvent, ce processus est interrompu par pudeur ou parce que le rythme de la société impose de passer à autre chose.

Pourtant la charge émotionnelle est encore là et elle peut être destructrice dans son désir de vivre, dans sa libido, dans sa biologie.

Le "travail" de deuil = 4 tâches 

Tâche 1 = reconnaître la réalité du décès (ne pas accepter le décès mais sa réalité)

Tâche 2 = exprimer ses émotions pour user la charge émotionnelle. Y revenir encore et encore pour user cette charge émotionnelle sans quoi elle resterait bouillonnante en soi. Parler ou écrire encore et encore permet d’apprivoiser la douleur

Tâche 3 = restaurer le lien

En faisant des choses au nom de la personne, par aller au cimetière

Tâche 4 = réinvestir le monde extérieur

Trouver l’équilibre entre l’étape 3 et 4 c’est à dire maintenir le lien et savoir continuer à vivre sa vie.